Peugeot 505 V6

Que pensez-vous de cette youngtimer ou du sujet?
BofAssez bienBienTrès bienExcellent (8 votes, note: 4,00 sur 5)

Lancée en 1986 la  V6 offre à la Peugeot 505 une technique au goût du jour dans un emballage qui ne l’est plus. Arrivée trop tard à l’époque ce V6 a tout de même permis de maintenir les vente de la 505 en fin de carrière et de préparer l’arrivée de la 605. Mais ça c’était avant…et aujourd’hui la 505 V6 est une youngtimer recherchée.

Un moteur noble pour une Peugeot 505 de luxe

Peugeot 505 V6Le principal attrait de la Peugeot 505 V6 c’est bien sur son moteur. Depuis la disparition de la 604 ce type de motorisation manquait cruellement à la gamme pour offrir une version performante et souple pour cette berline qui se devait d’avoir une version luxueuse.

Peugeot a repris le classique V6 PRV (ce qui nous arrange bien pour l’entretien de nos youngs) en améliorant sa puissance et son couple. On y trouve donc un nouveau vilebrequin à manetons décalés et une alimentation par injection. Le résultat est que ce V6 tourne (enfin) correctement et en douceur. Il est souple et silencieux et s’accommode très bien de la boîte automatique ZF à 4 rapports en option.

Le V6 de 2849 cm³ développe 170 ch et permet à la 505 de dépasser les barres fatidiques des 200 km/h et du 0 à 100 km/h en moins de 10 secondes. De belles performances pour une grande routière qui se veut plus souple que sportive.

Le seul défaut de ce moteur c’est son besoin de boire 15 litres d’essence au 100 km, soit autant que ses chevaux fiscaux. Mais un V6 des années 80 ça consomme environ 16 litres, on le sait et on ne fait pas 40 000 km par an avec ces youngtimers.

Le comportement de la Peugeot 505 V6

Bien campée sur ses Michelin MXV de 15 pouces, la 505 V6 est facile à mener malgré son poids qui dépasse 1T3. Elle a une très bonne tenue de route que ce soit en ligne droite ou en virage. La 505 V6 se veut rassurante ce qui est en adéquation avec son statut de grande berline. On peut juste regretter l’absence de différentiel à glissement limité qui était incompatible avec l’antiblocage. Ce qui en soit n’est pas très grave puisque nous ne sommes pas en présence d’une sportive et qu’elle ne sera donc menée dans ses retranchements.

La direction est douce avec une assistance variable selon la vitesse. Pour ce qui est du freinage il est efficace avec quatre freins à disque (ventilés à l’avant) assistés par un ABS.

Une présentation en rapport avec son standing

Peugeot 505 V6La finition générale est de bon niveau pour l’époque. Sans atteindre les standards allemands elle est tout de même bien meilleur que chez Citroën.

L’équipement de série n’est pas en reste avec une dotation complète: verrouillage centralisé avec commande à distance, les quatre vitres électriques, rétroviseurs teintés et chauffants à réglage électrique, appuis-tête réglables à l’avant et à l’arrière, volant en cuir, régulation de température et bien sûr accoudoir central arrière. Seuls les sièges auraient mérités un peu plus d’attention dans leur réalisation.

tableau de bord 505 V6La planche de bord fait très “sérieuse” et les indications du tableau de bord sont lisibles et complètes. On y trouve entre autres une jauge de niveau et thermomètre de l’huile moteur, un compte-tours, un témoin de détection de cliquetis, etc.

Au chapitre des options: l’indispensable sellerie en cuir (on est dans une V6 tout de même…). Ou aussi la climatisation et la peinture métallisée ou noire vernie.

La Peugeot 505 V6 en collection

Brochure brochure Peugeot 505 V6En 1986 elle était vendue au prix de la version Turbo soit 156 800 francs. Il y avait de quoi hésiter et aujourd’hui encore d’autant que leur cote sont quasi identiques. La philosophie n’est toutefois pas la même et si vous préférez la souplesse n’hésitez pas… et n’attendez pas car sa cote a tendance à grimper. Une version à boîte auto pourra même se négocier un peu au dessus de la cote.

Attention il y a eu une série spéciale “S” de la 505 V6. Il s’agit en fait d’une version simplifiée qui était vendue 15 000 francs moins chère que la V6. On voit des cotes plus élevées pour cette série spéciale que pour la V6. A ce point de vue nous considérons que la cote est identique. La “S” est plus rare mais son équipement est en retrait. Vous trouverez toutes les infos sur ce site: http://aebergon.perso.neuf.fr/Peugeot/page_Peugeot_505_V6_S_88.htm

Une vidéo de présentation pour les forces de vente des nouveautés de la gamme 505 en 1987. La V6 est présentée à la cinquième minute.

Fiche technique et performances Peugeot 505 V6

Moteur et transmission

Énergie:essence
Moteur:V6 à 90°
Alésage:91 x 73
Cylindrée:2849 cm3
Alimentation:Injection électronique
Soupapes:12
Puissance fiscale:16 CV
Puissance maxi:170 ch DIN à 5600 tr/mn
Couple maxi:24 mkg à 4150 tr/min
Transmission:arrière
Boîte de vitesse:mécanique 5 rapports ou automatique 4 rapports

 

Poids, dimensions et capacités

Poids:1310 kg
Longueur:460 cm
Largeur:175 cm
Hauteur:146 cm
Empattement :274 cm
Réservoir :63 litres

 

Châssis – Carrosserie

Carrosseries:Berline 4 portes
Direction:Crémaillère
Suspensions:Ressorts hélicoïdaux AV et AR
Freins:Disques AV et AR, ventilés à l’avant, ABS
Pneumatiques:195/60 HR 15

 

Performances

Vitesse maxi:202 km/h
Accélérations:
1000 m départ arrêté: 29,7 s
0 à 100 km/h 9,2 s

Les articles de la Boutique en rapport avec Peugeot:

5Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

73autres articles dans Les Berlines youngtimers youngtimers
Vous intéresserons
Mitsubishi Galant 2.0i 16S
Mitsubishi Galant 2.0i 16S

La Mitsubishi Galant 2.0i 16S n'est pas la plus connue des youngtimers des années 80....