Koenig Mercedes 500 SEC

Koenig Mercedes 500 SEC

Que pensez-vous de cette youngtimer ou du sujet?
BofAssez bienBienTrès bienExcellent (1 votes, note: 4,00 sur 5)

Dans les années 80 Willy Koenig n’a pas modifié que des Ferrari et des Lamborghini. En effet il a aussi œuvré sur des Jaguar, des Porsche et des Mercedes. Et c’est sur cette dernière marque que nous allons nous pencher aujourd’hui avec la Koenig Mercedes 500 SEC.

Un look propre à Koenig

Réalisé avec le styliste Vittorio Stosek cette Koenig Mercedes 500 SEC a une telle exubérance que l’on ne sait pas dire si elle est belle ou moche. On se demande même pourquoi un styliste a été nécessaire. La Mercedes 500 SEC passe de coupé de grande classe à une voiture de style tuning agressif. On reconnait bien la touche très personnelle de Koenig.

La Mercedes 500 SEC se retrouve donc bodybuildée de partout avec notamment d’imposants passages de roues nécessaires pour accueillir les énormes roues. Le spoiler avant façon ramasse miette l’est tout autant. Et que dire des fausses prises d’air latérales inspirées de la Ferrari Testarossa? Je vous laisse juge de l’effet de style.

Le moteur de la Koenig Mercedes 500 SEC

Hormis le kit carrosserie, Koenig proposait également une modification du moteur. Ainsi le 8 cylindres en V Mercedes de 4 973 cm3 développe désormais 320 ch à 4 750 tr/mn. De quoi obtenir de belles performances et atteindre une vitesse de pointe de 260 km/h. Et si cela n’était pas suffisant on pouvait opter en option pour un turbocompresseur.

Koenig Mercedes 500 SEC

Que faut-il penser de la Koenig Mercedes 500 SEC

Comme pour toutes les voitures passant dans les mains de Koenig cette Mercedes 500 SEC ne passe pas innaperçue. Et c’est le moins que l’on puisse dire. D’accord c’est lourd mais tellement dans l’époque où il était de bon goût d’avoir une voiture de luxe unique et surtout « m’as-tu vu? ». Et puis je suis certain que bon nombres d’amateurs de youngtimers bavaient devant ces voitures dans leur jeunesse 😉

Un commentaire

  • Michel dit :

    On imagine volontiers piloter un tel mastodonte à plus de 200 km/h en écoutant ronfler son huit cylindres.
    Certes démodée, mais quelle classe malgré sa lourdeur (deux tonnes). Il est vrai que seul le style Koenoig pouvait transfigurer cette « belle voiture de dentiste » en cette impressionnante et agressive bête de course! C’est en rouge avec sièges en cuir noir qu’elle prend toute sa dimension

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4autres articles dans Koenig youngtimers
Vous intéresserons
Koenig Testarossa Turbo Cabrio
Koenig Testarossa Turbo Cabrio

La Ferrari Testarossa était le jouet favori de Willy Koenig. Avec cette Koenig Testarossa Turbo Cabriolet...