Bentley Turbo R

Bentley Turbo R, luxe et puissance

BofAssez bienBienTrès bienExcellent Que pensez-vous de cette youngtimer ou du sujet?

Au début des années 80 Bentley avait fait une première tentative, avec la Mulsanne Turbo, pour se différencier de Rolls-Royce. Un bon début mais pas suffisant pour en faire une vraie Bentley. Alors en 1985 la Bentley Turbo R tape plus fort et offre à Bentley une véritable image. Retour sur celle qui a relancé Bentley.

Entre noblesse et turbulence

La Bentley Turbo R c’est un peu comme un prince bien propre sur lui, vivant dans un luxueux château mais capable de faire les 400 coups. Il faut tout de même imaginer les capacités de cette Bentley à son époque: 2.3 tonnes, moteur V8 6750 cm3 de plus de 300 chevaux. Et un couple monumental d’environ 700 Nm obtenu à seulement 2 000 tr/min. Ces chiffres étant des estimations car, comme à son habitude, Rolls-Royce ne donnait pas d’information précise préférant parler de puissance suffisante.

Bentley Turbo R

La Bentley Turbo R sur la route

Avec cette Turbo R Bentley a réussi le pari de faire rimer performance et confort. La suspension a été revue pour éviter le roulis et apporter une tenue de route améliorée. De leur côté les gros pneus Pirelli P7 permettent de faire passer la puissance sur le bitume.

Côté performances la Bentley Turbo R abat le 0 à 100 km/ en moins de 7 secondes et atteint le 1000 m D.A en 28 secondes. La vitesse maxi quant à elle dépasse les 220 km/h. De belles perfs pour cette lourde et encombrante berline. D’ailleurs, même avec ses capacités, difficile de l’imaginer réalisant des 400 mètres ou se prenant pour une GTI sur les petites routes.

Bentley Turbo R vue arrière

L’évolution de la Bentley Turbo R

Durant sa carrière, de 1985 à 1997, la Bentley a surtout vu évoluer sa boîte de vitesses. Elle a tout d’abord été équipée d’une boîte auto GM à 3 rapports. Puis en 1992 la nouvelle génération bénéficie toujours d’une boîte auto GM mais cette fois-ci à 4 rapports. Grâce à la gestion électronique cette boîte se montre nettement plus agréable.  Autre évolutions notables: une injection Zytec en 1995 et une rare version Sport de 400 ch en 1996.

Intérieur La Rolls sportive

Plus de 5 mètres de long, une conso mini de 20 litres et des qualités routières de GT… Cette Bentley Turbo R est totalement irrévérencieuse mais c’est tellement bon! Les amateurs (fortunés) de youngtimers luxueuses ne s’y trompent pas à voir sa cote qui ne continue de monter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1autres articles dans Bentley youngtimers
Vous intéresserons