Rover Vitesse SD1

Rover Vitesse 3500 SD1, une grande youngtimer V8

BofAssez bienBienTrès bienExcellent Que pensez-vous de cette youngtimer ou du sujet?

Si on souhaite acquérir une grande berline youngtimer performante on a pas mal de choix. Il y a bien sûr BMW dont la cote est élevée et Mercedes qui est peut-être un peu trop sérieux. Et puis on peut avoir envie de se démarquer tout en conservant une certaine idée du luxe. Alors pourquoi ne pas aller voir du côté des anglaises avec la Rover Vitesse et son moteur V8.

Un bon gros V8

En octobre 1982, au Salon de Birmingham, la Rover Vitesse fait son apparition. Basée sur la Rover 3500 SE SD1 série 2, elle aura la lourde tâche d’aller concurrencer les grandes routières allemandes. Pour cela Rover mise sur son moteur V8. Ce dernier reçoit un nouvel arbre à cames et un système d’injection électronique Lucas-Bossch (Lucas, une filiale de Bosch, fabrique sous licence en Grande-Bretagne les injections allemandes). Résultat 190 ch et un beau couple de 30,4 mkg. Du côté de la boîte de vitesses il s’agit d’une manuelle à 5 rapports qui a été développé chez Triumph et renforcée pour la Vitesse. Pour le châssis on reste malheureusement sur un bon vieux pont rigide à l’arrière. Quant au freinage il est assuré par des disques ventilés à l’avant et des…tambours à l’arrière.

Une berline au look sportif

Avec sa hauteur de caisse très faible et ses passages de roues élargis la Rover Vitesse SD1 semble tapie sur le sol tel un félin. Impression renforcée par les pneus tailles baisses montés sur de très belles jantes alliage à rayons. Et pour bien montrer ses prétentions de performances c’est marqué en gros “Vitesse” sur le côté. Cela fait très années 80 tout comme l’aileron sur le hayon.

Présentation luxueuse

A l’intérieur de la Rover Vitesse SD1 on est plus dans la présentation luxueuse que dans le sport. On notera tout de même le volant 3 branches en cuir et les sièges à consonance sportive. L’équipement est très haut de gamme pour l’époque avec la climatisation en série. On a également l’indispensable des années 80: le toit ouvrant, les lave-phares, l’ordinateur de bord et le rangement pour les cassettes! Avec ça on était au top du top. Toujours de série on trouve aussi les vitres teintées et électriques à l’avant et à l’arrière, le verrouillage centralisé, un voyant lampe grillée, le réglage en hauteur du volant et les anti-brouillards.

Rover Vitesse SD1 intérieur

L’original tableau de bord avec sa grille d’aération côté passager. Celle-ci devenait l’emplacement de la colonne de direction pour les conduites à droite.

La Rover Vitesse SD1 sur la route

Lorsque l’on s’installe à bord de la Rover Vitesse SD1 on est assez surpris par la place disponible. En effet son habitabilité à l’avant n’est pas aussi grande que l’extérieur pourrait le faire penser. On se rattrape sur la présentation qui est flatteuse même si elle était en retrait par rapport aux standards allemands de l’époque. Une fois le V8 mis en route on profite rapidement de sa souplesse. Les rapports de boîte sont un peu longs mais qui lui conviennent bien. Les accélérations sont honorables mais les reprises plus fastidieuses en raison du poids élevé de la belle: 1 490 kg.

Le confort est très correct sauf sur chaussées dégradées où le pont arrière rigide peut vous rappeler sa présence par un coup de raquette. Le comportement routier de la Rover Vitesse SD1 est sain avec une motricité correcte. A noter qu’il était possible d’obtenir en option un autobloquant. La direction assistée Burmann est agréable et permet d’êter assez vif avec la voiture.

Faut-il acheter une Rover Vitesse SD1 en youngtimer?

Cette Rover Vitesse SD1 a été produite à moins de 4 000 exemplaires entre 1982 et 1986. Elle est donc relativement rare mais sa cote n’est cependant pas si élevée. Ceci en raison de sa mauvaise réputation en matière de fiabilité et notamment pour les équipements électriques. Côté moteur c’est du solide, attention toutefois car comme tout gros moteur ça chauffe et le refroidissement doit être parfait.

Au final cette youngtimer est une anglaise remplie de charme. Elle a ses qualités et ses défauts mais elle vous permettra de rouler en grande routière de façon originale!

 

Rover Vitesse voiture youngtimer

 

Spécifications techniques et performances Rover Vitesse SD1

Moteur et transmission

Énergie:essence
Moteur:8 cylindres en V
Alésage x course:88,9 x 71,12 mm
Cylindrée:3 528 cm3
Alimentation:Injection électronique
Puissance fiscale:20 CV
Puissance maxi:190 ch à 5 250 tr/mn
Couple maxi:30,4 mkg à 4 000 tr/min
Transmission:Propulsion
Boîte de vitesse:mécanique 5 rapports

 

Poids, dimensions et capacités

Poids:1 490 kg
Longueur:470 cm
Largeur:177 cm
Hauteur:135 cm
Empattement :281,5 cm
Coffre :340 dm3
Réservoir :66 litres

 

Châssis – Carrosserie

Carrosseries:5 portes
Direction:Crémaillère assistée
Suspensions AV:Mc Pherson + barre stabilisatrice
Suspensions:Pont rigide + barre stabilisatrice
Freins:Disques ventilés AV et tambours AR
Pneumatiques:205/60 VR 15

 

Performances

Vitesse maxi:210 km/h
400 m départ arrêté:16,95 s
1000 m départ arrêté:30,90 s
0 à 100 km/h10,10 s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

73autres articles dans Les Berlines youngtimers youngtimers
Vous intéresserons
Mitsubishi Galant 2.0i 16S
Mitsubishi Galant 2.0i 16S

La Mitsubishi Galant 2.0i 16S n'est pas la plus connue des youngtimers des années 80....