Renault 25 V6 injection phase 1

Renault 25 V6 injection phase 1

Que pensez-vous de cette youngtimer ou du sujet?
BofAssez bienBienTrès bienExcellent (3 votes, note: 4,33 sur 5)

Lancer une voiture haut de gamme pour un constructeur français a toujours été un pari risqué. Alors quand la Renault 25 V6 injection a été commercialisée on ne pouvait résister à une comparaison avec ses rivales allemandes. Quelle a été la stratégie de Renault? Était elle capable de concurrencer les voitures haut de gamme?

La R25 V6 pouvait elle rivaliser avec ses concurrentes?

Au moment de l’achat d’un modèle luxueux, l’automobiliste a un critère important qui est celui de l’image de marque. Cela Renault l’avait bien compris et savait que la marque ne pouvait concurrencer BMW ou Mercedes sur ce point. D’ailleurs la direction de Renault avait déclaré lors de la présentation de la R25: “la philosophie de Renault, en abordant le haut de gamme, c’est de traiter le problème à la façon Renault, c’est-à-dire en privilégiant plus les prestations et les qualités de la voiture que le statut social”. C’était tout à l’honneur de Renault de mettre en avant les qualités de la Renault 25 plutôt que de vouloir se mettre en concurrence avec des marques emblématiques.

R25 V6 injection

La Renault 25 V6 injection, des différences pour se démarquer

Alors tant qu’on y est autant se différencier.

Tout d’abord par la ligne

Dans le milieu des années 80 la concurrence proposait toujours des voitures avec une classique ligne 3 volumes. La Renault 25 V6, avec sa bulle héritée de la R11 et de la Fuego, faisait style à part et en apportant un côté pratique.

Ensuite par son équipement

Habituellement pour avoir une voiture bien équipée de série il fallait se tourner vers les japonaises. Et du côté des allemandes il fallait piocher dans une liste d’options aussi longue que la route 66. La Renault 25 V6 injection proposait une chaîne hi-fi avec commande au volant, des sièges avant à réglage électrique, manomètre de pression d’huile, ordinateur de bord, rétroviseurs électriques et régulateur de vitesse. On avait même le droit au synthétiseur de parole, gadget qui faisait son effet à l’époque. Un équipement un peu façon An 2000.

Et aussi par son comportement routier et son confort

Une grande berline haut de gamme se doit d’avoir une tenue de route impeccable et un confort impeccable. Tout comme ses concurrentes elle est capable d’avaler les kilomètres sur l’autoroute tout en soignant ses passagers. Mais en bonne française elle est aussi capable de parcourir nos routes secondaires sans prendre de roulis. Sa motricité est bonne bien secondée par des Michelin MXV. Habitable, confortable et avec une très bonne tenue de route, cette Renault 25 V6 injection a réussi son pari.

Et le moteur dans tout ça?

Le moteur V6 PRV n’avait jamais enthousiasmé par sa souplesse ou par son punch. Et encore moins pour sa consommation. Alors quand Renault a annoncé qu’il reprenait le V6 2 664 cm3 de la R30 TX on pouvait s’attendre au pire. Au final ce moteur s’en tire bien dans la R25 V6. Renault a réussi à masquer ses défauts hormis dans les hauts régimes où il manque de bonne volonté. Ses 144 ch aidés par la bonne aérodynamique de la voiture permettent à la Renault 25 V6 injection de dépasser les 200 km/h. Et pour relancer la voiture on peut compter sur sa boîte bien étagée et agréable à manier. Reste la consommation qui est toujours plus élevée que ses concurrentes.

 

Le bilan de la Renault 25 V6 injection

La R25 V6 a marqué un net progrès par rapport à sa devancière R30 TX. Pleine de qualités il lui a manqué un moteur apte à lui donner le petit soupçon d’âme supplémentaire. Et puis il y a eu ces problèmes de fiabilité, d’électronique et de service après-vente qui ont terni son image les premières années. On peut toutefois dire qu’elle a été un des hauts de gamme les plus réussis des constructeurs français. Cette youngtimer a donc toute sa place en collection.

Intérieur R25 phase1 youngtimer

Spécifications et performances Renault 25 V6 injection Ph1

Moteur et transmission

Énergie:essence
Puissance fiscale:14 CV
Moteur:V6
Cylindrée:2 664 cm3
Alésage x course:88 x 73
Puissance maxi:144 ch DIN à 5 500 tr/mn
Couple maxi:22,4 mkg à 3 000 tr/min
Distribution:1 arbre à cames en tête par rangée de cylindres
Alimentation:Injection mécanique Bosch KA-Jetronic
Compression:9,2
Transmission:traction avant
Boîte de vitesse:mécanique 5 rapports ou automatique

 

Poids, dimensions et capacités

Poids:1 280 kg
Longueur:464 cm
Largeur:177 cm
Hauteur:140 cm
Empattement :272 cm
Réservoir :72 litres

 

Châssis – Carrosserie

Carrosseries:5 portes
Direction:Crémaillère
Suspensions AV:Ressorts hélicoïdaux
Suspensions AR:Ressorts hélicoïdaux
Freins:Disques ventilés AV et pleins AR
Pneumatiques:195/60 HR 15

 

Performances

Vitesse maxi:203 km/h
Accélérations:
1000 m départ arrêté:35,7 secondes
0 à 100 km/h9,77 secondes

Les articles de la Boutique en rapport avec Renault:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

94autres articles dans Daily use youngtimers
Vous intéresserons
Peugeot 106 XSI
Peugeot 106 XSI, un régal!

La Peugeot 106 XSI est encore toute jeune et déjà promise à un bel avenir...