Citroën C15 fourgonnettes youngtimer

Les utilitaires fourgonnettes youngtimer des années 80

BofAssez bienBienTrès bienExcellent Donnez une note !

Les youngtimers des années 80 ne sont pas que des sportives et des GTI. Alors aujourd’hui j’avais envie de vous parler des fourgonnettes youngtimer. Des petits utilitaires principalement de marques françaises et de coloris blanc.

Pourquoi acheter une fourgonnette youngtimer me direz-vous?

Même si ça ne vend pas du rêve ces fourgonnettes sont bien pratiques. De plus leur encombrement permet de se faufiler et de se garer facilement. Dans les années 80 elles étaient solides et rustiques, le côté utilitaire passant au premier plan et le confort au second. Bien plus carrés à l’intérieur que les utilitaires récents, on peut charger un tas de choses facilement. Travail ou loisir, les fourgonnettes youngtimer vous rendront un tas de service pour un coût d’achat et d’entretien très bas. Et pour les réfractaires au diesel sachez que toutes ces fourgonnettes offrent un large choix de motorisations essence.

Les marques françaises de fourgonnettes youngtimer

Citroën Acadiane: la rustique

L’Acadiane a continué sa carrière dans les années 80 jusqu’en 1987. Ce petit utilitaire sur la base d’une Dyane reste bien sympathique et peu coûteux à l’utilisation. La motorisation est bien sûr un 602 cm3 de 30 ch. Un increvable pour ceux qui recherchent une petite fourgonnette apte à affronter la campagne. A noter quelques rares exemplaires « Mixta » en 4 places.

Citroën Acadiane

Citroën Acadiane

Citroën C15: du costaud

La Citroën C15 est une fourgonnette qui a été lancée en mars 1984. Elle est issue de la Visa avec un train arrière Peugeot 305 break. Bien qu’il s’agisse de la remplaçante de la Citroën Acadiane cette dernière a continué à être commercialisée en parallèle.

Elle a tout d’abord reçu un moteur essence de 1 124 cm3 (moteur XW7) ou le moteur diesel XUD7 de la Peugeot 205. Puis en 1986 un moteur de 954 cm3 (moteur XV8) et un 1 360 cm3 (moteur XY7) ont également été proposés. Le 1360 cm3 permet d’augmenter la charge utile du C15 à 760 kg. En 1987 les motorisations essence sont remplacés par des moteurs Simca Talbot 1 118 cm3 et 1 294 cm3. Puis 1988 encore un changement de motorisation avec des TU9 954 cm3, 1 124 cm3 et 1 360 cm3.

S’il n’est pas facile de s’y retrouver dans ses motorisations, la Citroën C15 est, dans tous les cas, une fourgonnette qui ne rechigne pas au travail. La version diesel est la plus intéressante pour sa robustesse et sa charge utile. Ayant été modifiée par de nombreux aménageurs il est possible de la trouver dans de nombreuses versions de carrosserie.

Citroën C15

Ici la version après mars 1989. Les clignotants sont intégrés au pare-chocs au lieu d’être à côté des phares comme sur les Visa.

Peugeot 205 Multi: la polyvalence

La Peugeot 205 Multi était réalisée par Gruau ou Durisotti sur une base 205 XA. Elle était motorisée au choix par le moteur essence 1 124cm3 de 50 ch ou par le célèbre diesel 1 769 cm3 de 60 ch. Sa charge utile est de moins de 400 kg. Une fourgonette youngtimer bien pratique et agréable à conduire.

Peugeot 205 Multi

Peugeot 205 Multi

Renault 4 Fourgonnette: la fourgonnette du facteur

La Renault 4 fourgonnette fait partie du patrimoine français. Elle en a parcouru des kilomètres pour l’EDF, La Poste (PTT), etc… Elle était proposée en châssis court (F4) ou long (F6). Il y avait également une version break courte ou longue avec banquette arrière et vitres latérales coulissantes. Les R4 F6 et break vitré ont été produites jusqu’en 1985 et la R4 F4 jusqu’en 1988.

Le moteur était issu de la gamme Renault 4 avec le 1 108 cm3 de 34ch. C’est la Renault 4 fourgonnette qui a inauguré l’original « girafon », une ouverture au dessus des portes arrière et qui permet de charger des objets longs.

Renault 4 F4

La plus connue des Renault 4 F4 dans sa version tôlée

La Renault 4 F6 en version vitrée

La Renault 4 F6 en version vitrée, elle est plus longue de 20 cm.

Renault Express: pratique

En 1985 Renault présentait son nouvel utilitaire: la Renault Express. Une ligne originale qui contrastait avec ses concurrentes dont on devinait tout de suite la voiture utilisée comme base. Toutefois l’intérieur était moins original avec un tableau de bord de Super 5 Five. Elle a reçu les classiques moteurs cléon fonte de 956 cm3 (37 ch), 1 108 cm3 (47 ch) et à partir de 1986 le 1 397 cm3 (60 ch). Pour la motorisation diesel il s’agissait d’u 1,6 litres de 55 ch que l’on pouvait entendre sous le capot des Super 5.

La Renault Express était disponible en tôlée ou vitrée et également en versions Renault Express Break à 5 places. En option elle pouvait recevoir le « girafon ».

Renault Express fourgonnettes youngtimer

La Renault Express tôlée avec l’option « girafon »

Les marques étrangères de fourgonnettes youngtimer

Les marques françaises étaient prépondérantes sur le marché national. Il faut dire que la concurrence étrangère était quasi inexistante… Nous vous avons toutefois sélectionné 2 fourgonnettes youngtimer intéressantes.

Fiat Fiorino: originale

Au début des années 80 on pouvait acheter une Fiat Fiorino. Il s’agissait d’une fourgonnette sur base de Fiat 127 avec les même motorisations: 1 049 cm3 essence de 46 ch et 1 301 cm3 diesel de 44 ch. La version Panorama possédait une banquette arrière.

En 1988 un nouveau Fiorino est lancé avec comme base la Fiat Uno. Cette fourgonnette est nettement plus moderne avec un 1,7 D de 60 ch et 2 motorisations essence: 1,1 L de 55 ch et 1,3 L de 67 ch.

Fiat Fiorino série 1

Fiat Fiorino série 1

Fiat Fiorino série 2

Fiat Fiorino série 2

Opel Combo: séduisant

Lancé en 1989 l’Opel Combo est une fourgonnette issue de la Kadett E. Sa ligne est à mi-chemin entre le break et la fourgonnette. Sa ligne est plus fluide que ses concurrentes. Un autre avantage de l’Opel Combo est d’être basée une berline compacte et non pas sur une petite voiture. Au choix 2 moteurs: 1,3 litres essence de 60 ch ou 1,6 litres diesel de 54 ch.

Opel Kadett Combo

Quelle fourgonnette youngtimer choisir?

Si vous avez envie ou besoin d’un petit utilitaire le choix est donc assez large parmi les fourgonnettes youngtimer. Le plus difficile est d’en trouver une qui ne soit pas usée jusqu’à la corde et dont la carrosserie est dans un état convenable. Les incontournables sont la Citroën C15 et la Renault Express. Ce sont aussi les fourgonnettes youngtimer les moins chères. L’Acadiane et la Renault 4 fourgonnettes sont celles dont la cote est la plus élevée. Ma préférence personnelle va à l’Opel Combo, la plus confortable des fourgonnettes youngtimer.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42autres articles dans Blog youngtimers
Vous intéresserons
Peugeot 205 Turbo 16 à vendre
Une Peugeot 205 Turbo 16 avec 248 km est en vente

Oui vous ne rêvez pas une Peugeot 205 Turbo 16 comme neuve est en vente. Cette 205...