Alpina B9 E28 245 ch

Alpina B9 E28 245 ch

BofAssez bienBienTrès bienExcellent Que pensez-vous de cette youngtimer ou du sujet?

L’Alpina B9 de 245 ch est basée sur une BMW 528i E28. Oui vous avez bien lu, il s’agit bien d’une E28, vous savez la série 5 des années 80. Elle devient grâce à Alpina une berline familiale très performante.

L’Alpina B9 reine des autoroutes

Elle était, au début des années 80, la reine des autoroutes. Il faut dire qu’avec son 3,5 litres de 245 chevaux elle faisait parler les chronos: 240 km/h en pointe et moins de 8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. En 1982 ce n’était pas courant pour une berline! Et bon nombre de conducteurs au volant d’un coupé sportif ont du être touché dans leur égo en se faisant doubler par une…BMW. Et dire que tout cela se fait dans le confort et silence. Car Alpina avait déjà à l’époque trouver le compromis de suspension idéal entre confort et efficacité. Et c’est la même chose pour le moteur qui, avec son couple important, se caractérise par sa douceur. Celui-ci peut reprendre en douceur dans les bas régimes et vite rugir en montant vers la zone rouge.

Plus grande routière d’autoroute que sportive de circuit

Bien sûr n’allez pas penser que cette Alpina est une pure sportive. Elle avouerait vite ses limites sur circuit en raison de son poids élevé et de sa boîte aux rapports typés autoroute. On pourrait même à cette occasion lui reprocher un trou en le second et le troisième rapport. Non, son domaine à l’Alpina B9 c’est l’autoroute où elle est capable de performances impressionnantes dans le confort et le silence. Attention toutefois sous la pluie car cette youngtimer des années 80 ne pourra compter que sur ses gros pneus pour passer la motricité. Il faudra donc traiter la pédale d’accélérateur avec la plus grande prudence. Ou se faire plaisir en profitant de la puissance mais avec quelques notions de pilotage.

Alpina B9 E28 245 ch

Une finition typique des Alpina des années 80

A l’intérieur on retrouve les splendides et efficaces sièges Recaro revêtus de peau retournée aux couleurs Alpina (bleu sombre et vert). La position de conduite est idéale grâce au réglage en profondeur de la direction. Devant soi on retrouve bien sûr le tableau de bord de la série 5 E28. On regrettera juste quelques lacunes comme l’absence de manomètre d’huile ou d’un thermomètre d’huile. Par contre un Check Control apporte une touche très années 80. Celui-ci permet de s’assurer du bon fonctionnement des organes essentiels de la voiture.

Alpina B9 e28 3,5 litres

Spécifications et performances Alpina B9 E28 245 ch

Moteur et transmission

Énergie:essence
Moteur:6 cylindres en ligne, longitudinal
Alésage x course93,4 x 84 mm
Cylindrée:3 453 cm3
Alimentation:Injection électronique Bosch L-Jetronic
Puissance fiscale:20 CV
Puissance maxi:245 ch DIN à 5 700 tr/mn
Couple maxi:32,6 mkg à 4 500 tr/min
Transmission:propulsion
Boîte de vitesse:mécanique 5 rapports

 

Poids, dimensions et capacités

Poids:1 374 kg
Longueur:462 cm
Largeur:170 cm
Hauteur:139 cm
Empattement :262,5 cm
Réservoir :70 litres

 

Châssis – Carrosserie

Carrosserie:4 portes
Direction:Crémaillère
Suspensions avant:McPherson, barre stabilisatrice
Suspensions arrière:Bras obliques, barre stabilisatrice
Freins:Disques ventilés AV et AR
Pneumatiques:205/55 VR 16 à l’avant et 225/50 VR 16 à l’arrière

 

Performances

Vitesse maxi:240 km/h
400 m départ arrêté:14,9 s
1000 m départ arrêté:27,7 s
0 à 100 km/h:7,7 s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

72autres articles dans Les Berlines youngtimers youngtimers
Vous intéresserons
Renault 20 TX youngtimer
La gamme Renault 20 des années 80

La gamme Renault 20 du début des années 80 est marquée par l'arrivée du plastique...