Alfa 90 V6

Alfa 90 V6 2,5L

Que pensez-vous de cette youngtimer ou du sujet?
BofAssez bienBienTrès bienExcellent (2 votes, note: 5,00 sur 5)

L’Alfa 90 est la remplaçante de l’Alfetta dont elle reprend la structure centrale. Ce n’est pas la plus connue des Alfa Romeo des années 80. Pourtant avec son très bon moteur l’Alfa 90 V6 est une très bonne berline moyenne à caractère sportif.

Une ligne qui n’a pas joué en sa faveur

Le crayon de Bertone lui a dessiné une ligne très classique et raffinée mais sans caractère sportif. Et il faut bien dire qu’en 1984 elle paraissait déjà désuète. Elle passe même inaperçue et pourtant en y regardant de près elle ne ressemble à aucune autre.

Pour elle la concurrence est rude chez les italienne comme la Lancia Thema au style plus moderne. Le restylage de 1986 n’y fera rien et la production cessera en 1987.

Alfa 90 V6 2,5

L’Alfa 90 V6 2,5 L, faite pour le plaisir de conduire

Avec l’Alfa Romeo 90 V6 on craquerait pour elle rien que pour son moteur! Un V6 en alliage léger de 2,5 litres de cylindrée dont chaque rangée de cylindre possède un arbre à came. Il développe 156 ch à 5 600 tr/mn. Mais ce qui est le plus merveilleux c’est sa sonorité qui est envoûtante, un vrai récital !

Ce superbe V6 permet à l’Alfa 90 d’atteindre 205 km/h. Et elle aurait pu faire mieux si son Cx n’était pas de 0,37. En revanche pour limiter la portance Alfa a ajouté un astucieux volet aérodynamique logé dans le spoiler avant et qui sort au fur et à mesure que la vitesse augmente. Les performances en accélérations sont de moins de 31 secondes au 1000 mètres D.A et de 8,9 secondes de 0 à 100 km/h.

La transmission est classique chez Alfa avec l’ensemble boîte-pont à l’arrière. Elle a un tempérament survireur mais qui se contrôle facilement. On est bien aidé par une direction précise dont l’assistance est variable. La tenue de route est saine et l’Alfa 90 sait se montrer vive. Sur l’humide autre chose et la prudence est de mise. La puissance se dose comme on en a envie et c’est un vrai plaisir de jouer avec l’accélérateur. Dommage que la commande de boîte et la longue course de l’embrayage ne soient pas à la hauteur.

Alfa 90 V6 2,5

L’habitacle de L’Alfa Romeo 90 V6 2,5 L

A l’intérieur c’est une ambiance très plastique et pas de la meilleure qualité. On se rattrape sur les sièges en velours et le volant en cuir (réglable en hauteur et en profondeur). Les amateurs des années 80 vont être ravis avec un tableau de bord à affichage digital et un éclairage vert. Et en plus il y a un ordinateur de bord avec des indications sur la consommation, l’autonomie, la vitesse moyenne, et un chrono.

Il faut s’habituer à la disposition peu ergonomique des différentes commandes comme les lèves-vitre au plafonnier ou les réglages des sièges sur la console centrale. Le frein à main est lui de type “aviation” comme l’a repris des années plus tard Renault.

Intérieur Alfa 90 V6 2.5

Acheter un Alfa 90 V6 2,5 L

C’est une voiture fiable mais du côté mécanique seulement car au niveau électrique c’est le sapin de Noël. La rouille est à surveiller dès son apparition. Côté consommation elle n’est pas si gourmande en essence que cela pour un V6 de l’époque. Par contre le réservoir de 49 litres limite l’autonomie. La cote devrait rester stable et monter petit à petit dans le temps. Même si sa ligne ne fait pas rêver c’est une voiture qui donne du plaisir à son conducteur, une Alfa Romeo avec le “virus Alfa” !

Pour plus d’infos: http://www.italian-cars-club.com/le-site/Alfa-90.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

73autres articles dans Les Berlines youngtimers youngtimers
Vous intéresserons
Mitsubishi Galant 2.0i 16S
Mitsubishi Galant 2.0i 16S

La Mitsubishi Galant 2.0i 16S n'est pas la plus connue des youngtimers des années 80....